ⓒⓞⓤⓟ2❤ de la semaine : « Le Vent se lève » d’Hayao Miyazaki

Je n’avais pas fait d’article coup de coeur depuis longtemps mais à présent j’ai la meilleure des excuses pour m’y remettre !

Le vent se lève
d’Hayao Miyazaki

Présenté comme étant « l’ultime film de Miyazaki », Le Vent se lève (風立ちぬ) ne ressemble à aucun des chefs-d’œuvre réalisés par le maître de l’animation japonaise. Plus mature, plus adulte et toujours très touchant, ce film retrace le parcours du rêveur Jirō Horikoshi passionné par les avions jusqu’à devenir concepteur des bombardiers Mitsubishi lors de la Seconde Guerre mondiale. Il s’agit d’une véritable biographie de l’ingénieur japonais réécrite avec poésie par Miyazaki, croisant faits historiques et références littéraires (Naoko de Tatsuo Hori pour le personnage de Naoko Satomi, ou encore La Montagne magique de Thomas Mann). Plus que l’histoire d’un homme ambitieux et talentueux, Miyazaki nous raconte la fabuleuse destinée d’un rêve devenu réalité, mais aussi d’une réalité destructrice faite de guerres insensées, et d’un amour impossible et magnifique. On retrouve le graphisme si particulier du studio Ghibli avec cette nature mise à l’honneur et ces messages subtiles qui célèbrent avec force l’espoir et la passion. Je ne dévoilerai pas le mystère du titre qui prend tout son sens à la découverte du film… le dernier de Miyazaki, comme un au revoir, que je conseille bien sûr de voir et revoir en japonais (car rien ne vaut la V.O.) !

Ce contenu a été publié dans Coup de cœur culture, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.